Comment vaincre ses inquiétudes


Lorsque l’on s'inquiète pour quelque chose, il n'est pas rare qu'après coup on se sent ridicule de s'être inquiété pour rien. Semble-t-il que 92% de nos craintes ne se manifestent jamais. C’est donc dire que l’on passe presque toute notre vie à nous alarmer pour rien.


Mais, au moment où ça nous arrive, on ne le sait pas encore que c’est infondé, alors c'est assez difficile de se défaire de nos tourments.




La meilleure solution que j'ai trouvée lorsque je vis un moment de stress, et où évidemment j'espère le meilleur pour moi ou mon entourage, c'est de vivre le pire scénario dans ma tête et d'assumer que c'est celui-ci qui peut arriver. Je le vis une seule fois et je l’accepte, tout simplement et tristement. J'essaie même de trouver quelques avantages à cette douloureuse conclusion.




Par exemple, j'avais peur de perdre mon amoureux à un certain moment, et cette pensée me rendait anxieuse, triste et m'empêchait d'avancer dans ma relation. C'était donc néfaste pour nous deux. Un beau jour, j'ai accepté le fait que ça se pouvait que ça se termine, et je me suis alors rappelé qu'avant de le connaître, j'étais très bien seule et que ça ne me faisait plus du tout peur désormais de l'être à nouveau. Je pensais même aux avantages que peut représenter le célibat, et à ce moment, j'ai avancé en laissant mes soucis derrière moi, ce qui m'a permis d'être plus heureuse dans ma relation.


Cette technique peut s'appliquer lorsque l’on a peur de perdre notre emploi, ou à plusieurs de nos tracas quotidiens. Chaque fois que j'ai quitté un emploi, ou par exemple, que la maison que je souhaitais acheter a été vendue à une autre personne, pour être honnête, il y a toujours quelque chose de mieux qui m'attendait pour la suite, alors je m'étais fait du mauvais sang pour rien. Pensez à toutes ces fois où vous n’avez pas eu l’emploi de vos rêves mais que vous en avez obtenu un encore plus préférable.


L'argent est aussi souvent tellement une source d'angoisse, et pourtant si inutile! Un jour dans ma vie où financièrement tout allait si mal, j'ai choisi que plus aucune somme d'argent ne valait la peine de gâcher une journée ou même une heure de ma vie. Depuis ce choix, j'ai obtenu un succès financier et j'ai mis toute mon énergie en mode réussite plutôt qu'en mode peur du manque. J'ai aussi conclu que bien que ça n'a pas toujours été reluisant, je n'ai jamais manqué de rien. Cette pensée m’a enlevé cette peur récurrente que j’avais.



Lorsque nous sommes en attente d'un dénouement, d'une réponse, le processus peut aussi être appliqué : je réfléchis au pire une seule fois, qu'est-ce que je peux faire pour changer la situation (souvent pas grand-chose), les avantages que malheureusement cela peut représenter, ensuite j'assume le tout et je demande à ce que le meilleur pour moi survienne. Parfois, nous ne le savons pas encore, à ce moment, mais ce que nous croyons être le mauvais scénario peut finalement être celui qui sera le plus grandiose pour nous. Il faut avoir confiance, tout simplement, et croire que le mieux nous arrivera. "Mon Dieu, donne-moi la sérénité d’accepter les choses que je ne peux changer, le courage de changer les choses que je peux changer et la sagesse d’en connaître la différence." Prière de la sérénité.


Heidy



Posts récents

Voir tout