Peut-on guérir de l’anxiété?


Voici une question qu’on me pose souvent, est-ce que tu es guérie de l’anxiété?


Honnêtement, je crois qu’on ne guérit jamais complètement à 100% parce qu’elle fait partie de nous. Par contre, elle se contrôle bien et je me considère maintenant 100% fonctionnelle dans ma vie. Il y a des journées plus faciles que d’autres, évidemment, c’est comme dans tout. Si j’écris ces articles, c’est justement à titre de témoignage, car oui, on peut reprendre une vie normale, et oui, cette épreuve nous rend plus fort.



Je crois, avec le recul, que lorsque j’ai sombré, j’ai été victime d’une énorme fatigue psychologique. Je me mettais beaucoup de pression de part et d’autre dans tous les aspects de ma vie personnelle et professionnelle. Je vivais aussi beaucoup de déception. J’ai dû modifier mon mode de vie.


Par exemple, j’ai dû apprendre à devoir m’arrêter à temps. Souvent, j’avais ce réflexe de me dire : ‘’ il ne m’en reste que pour une heure’’ mais j’étais si épuisée qu’il me fallait deux ou trois heures pour compléter et cela me vidait totalement. Au début, j’ai appris à m’arrêter juste quinze minutes, pour prendre l’air, me changer les idées, revenir et compléter finalement ma tâche en une heure véritablement parce que j’avais pris le temps de me poser. J’ai compris qu’au final, c’est plus rapide pour compléter mes tâches en prenant une pause quand je me sens surmenée. Aujourd’hui, je me connais mieux, et je reconnais rapidement les signes lorsque la montagne me semble devenir de plus en plus haute, lorsque l’épuisement me ramène ces vilaines pensées : ‘’tu ne réussiras pas, tu n’es pas à la hauteur’’. Je m’arrête pour plusieurs heures, voire même une journée entière, je sais que c’est parce que j’en ai fait assez pour le moment.


Certains matins, j’éprouve encore des signes d’anxiété que je reconnais rapidement maintenant. J’essaie de trouver ce qui me fait peur, ce qui me stresse, ce qui me met en colère aussi parfois. Je me parle : ‘’non, ce n’est pas vrai que tu vas gâcher ta journée pour cette situation, je la règle si possible, sinon je réfléchis à comment ne pas la porter sur mes épaules’’. Je me permets aujourd’hui de quitter ma zone de confort juste pour me sortir de mes peurs et vivre les choses que j’anticipais auparavant.


PUBLICITÉ


Il ne faut aussi pas seulement croire que ‘’le temps arrange les choses’’ parce que le temps ce n’est pas suffisant, malheureusement. Il faut se mettre en action. Aussi, lorsqu’on se sent mieux, c’est le moment de travailler encore plus fort sur nous-même plutôt que de prendre pour acquis cette période de bien-être, car tristement, nous ne sommes jamais à l’abri d’un retour en arrière. Il est donc important de se concentrer à toujours améliorer notre positivisme, notre estime de nous-même et aussi parfois même d’éliminer les situations ou les personnes qui ne nous conviennent pas. C’est avec ces efforts continus et soutenus que nous deviendrons de meilleures personnes, jour après jour.


Je recommande aussi de parler de notre anxiété et de ce qu’elle nous fait vivre au quotidien, vous seriez surpris du nombre de personnes dans votre entourage qui en souffrent aussi. Moi, ce qui m’a fait beaucoup de bien, ça a été de participer à un groupe pour personnes anxieuses, certains membres m’ont également apporté des pistes de réflexion intéressantes. Puisque j’allais déjà de mieux en mieux et que j’avais acquis un grand bagage avec tous les spécialistes que j’ai consulté, j’ai aidé aussi plusieurs compagnons de ce groupe. Aider les gens a été une révélation pour moi, sur ma propre évolution mais aussi sur toute la gratitude que cela me procurait. Ça fait du bien, essayez et osez!


‘’Pendant des années, j’ai attendu que ma vie change mais, maintenant, je sais que c’était elle qui attendait que moi je change.’’ - Fabio Volo



Posts récents

Voir tout