Comment différencier l'amour, la passion et la dépendance.



De grandes questions lorsque l'on rencontre la personne qui fait chavirer notre coeur. Voici ce que j'en pense.


Tout d'abord l'amour met du temps à venir, selon moi, on ne peut aimer une personne en quelques semaines puisque nous ne la connaissons pas encore. Nous sommes simplement amoureux de l'image qu'elle nous renvoie selon l'interprétation qu'on en fait, à ce moment, parfois biaisée par les attentes que nous avons envers l'amour et d'un partenaire. Nos désirs peuvent donc nous jouer des tours.



L'amour se développe lorsque nous apprenons à bien connaître les qualités et les défauts de notre prétendant et que nous sommes prêts à accepter ceux-ci. Il faut se laisser le temps de vivre des situations ensemble, un week-end en amoureux, des rencontres entre amis, pratiquer notre sport favori ou même un voyage pour se créer des moments forts, il faut rencontrer l'autre sous des angles différents. Voir la personne qui fait battre notre coeur interagir avec d'autres personnes, voir comment il réagira lorsqu'il sera fatigué d'une grosse journée en dit long sur qui il est. Tout ces souvenirs créeront aussi par la suite de beaux rapprochements sentimentaux.


Souvent, au début, nous montrons seulement nos bons côtés, nous sommes en phase séduction, ce qui rend la "lune de miel" encore plus belle.


Cette phase passionnelle est parfois aussi un "trompe-amour". J'ai toujours cru que la passion et les coups de foudre ne sont aucunement un gage pour la suite de la relation. C'est souvent rempli d'attirance, de désir, d'espoir d'avoir enfin trouvé le "bon". Je suis déjà descendue de mon nuage sans parachute, ça fait mal. Je crois que lorsque la passion diminue, l'amour arrive... ou pas! Le danger, c'est que nous nous retrouvons à nous conforter dans une relation qui finalement n'en est pas une, et que nous perdurons simplement par habitude, quel ennui!

Il y a aussi la dépendance affective qui peut malheureusement jouer un rôle important. Est-ce que nous apprécions réellement l'autre ou avons-nous besoin de lui? Sommes-nous capables de nous imaginer la fin sans cette sensation de vouloir s'accrocher à tout prix? Sommes-nous prêts à accepter les choses que nous ne voulions plus dans notre vie? Sommes-nous prêts à faire des choses qui vont nous dénaturer pour ne pas perdre cette personne à s'oublier ou s'abandonner pour lui? Sommes-nous capables de nous imaginer seuls à nouveau en étant conscient que le meilleur sera à venir? Puis, notre partenaire, qu'en est-il de sa dépendance, a-t-il fait son bout de chemin seul? Semble-t-il automne dans sa vie ou s'accroche-t-il à vous comme à une bouée de sauvetage? Il est primordial d'évaluer tout ceci avant de se proclamer en amour, car oui, il est possible d'aimer quand même mais cet amour sera-t-il sain et sera-t-il l'amour que vous recherchez?


Bien sûr, il y a de belles histoires qui ont débuté avec passion, et qui se poursuivent toujours. Je suis la première à vouloir y croire, étant une amoureuse de l'amour et ayant un idéal de celui-ci tellement féerique. Je sais en revanche que l'amour n'a pas seulement besoin de passion mais aussi de confiance, d'authenticité et de respect, sentiments qui s'établissent uniquement au fil du temps. Prenons donc le temps pour bien faire les choses tout en conservant une belle magie et nos rêves les plus grands.


"Aime-toi d'abord et le reste arrivera facilement"


Heidy



Posts récents

Voir tout