Espoir pour nous les dépendants affectifs


Un jour, j’ai découvert qu’être avec quelqu’un me permettait de combler un grand vide en moi. Un vide que je ne pouvais combler moi-même. J’étais prête à accepter n’importe quoi comme relation tant que je n’étais pas seule. Comme un alcoolique, j’ai dû atteindre les bas-fonds des relations qui ne me convenaient pas pour enfin guérir. J’aurais fait des pirouettes pour ne pas être abandonnée. Ma plus grande crainte de toutes était d’être malade sans personne pour prendre soin de moi. Un amoureux représentait pour moi un meilleur ami, un confident, un divertissement, une moitié de moi.



J’ai vu, tout au long de mon enfance, des femmes pour qui avoir un homme dans leur vie était ce qu’il y avait de plus important. Plus important qu’elles-mêmes, plus important même que leurs propres enfants. Prête à accepter l’inacceptable. Heureusement, j’avais un fort caractère qui m’a empêchée de descendre dans ces enfers…


Pendant ces années de dépendance, j’ai vécu juste pour l’autre, m’oubliant moi-même. Je me suis fait croire que j’aimais des hommes ou qu’ils m’aimaient alors que ce n’était pas le cas mais c’était mieux que d’être seule…


Parfois, j’ai tout donné, parfois j’ai juste reçu. J’ai simplement mal aimé, parce que je ne m’aimais juste pas. J’ai cru, j’ai été égoïste, j’ai essayé, j’ai abandonné, pensant que ce serait mieux ailleurs, je suis revenue pour ne pas être seule, j’ai eu mal, j’ai fait mal.


Aime-moi plus fort, aime-moi moins fort, je ne sais plus, mais ne me quitte pas, parce que je ne survivrai pas sans toi… En plus, je vais devoir revivre l’enfer de ‘’magasiner’’ sur les sites de rencontre dès demain matin!


Dans tout ce cheminement, j’ai enfin aimé véritablement, de ce que je crois être l’amour véritable. J’ai été déçue, j’ai vraiment eu mal cette fois. J’ai encore aimé la mauvaise personne, cette fois c’est lui qui ne m’aimait pas et moi j’ai encore attendu trop longtemps à espérer cet amour. Ce fut, malgré tout, une relation bénéfique, puisque je crois qu’aucune personne n’arrive dans notre vie par hasard. Celle-ci m’a forcée à être plus souvent seule et beaucoup plus indépendante. J’étais ensuite préparée à faire le grand saut, le plus important, ne plus avoir d’homme dans ma vie, dans mes pensées, dans mes textos. Comme un sevrage, j’ai dû renoncer à ses écrits ‘’Comment vas-tu ma belle?’’ qui arrivent dans ma boite noire, résister à aller juste prendre une petite marche inoffensive à deux, ne pas succomber à l’envie d’avoir une ou deux portes ouvertes juste ‘’au cas où’’.


PUBLICITÉ


Finalement… Pour y arriver, j’ai dû me convaincre que j’étais bien seule, au début avec des choses très anodines, comme de me cuisiner les repas qui me font envie, acheter les aliments qui me plaisent et qu’il en reste quand j’en veux, enfin fini les bas sales qui traînent, faire les activités que j’aime, m’offrir des petits moments banals seule. J’ai en même temps appris ce que ça voulait dire vivre sa vie au jour le jour.


J’ai compris qu’être seule peut être merveilleux. Qu’on peut découvrir qui on est, ses envies et ses passions. Je ne veux plus d’une moitié maintenant, je veux une personne à part entière et le plus important c’est que je veux m’aimer inconditionnellement.


Entre-temps, je tisse maintenant des liens d’amitié plus forts, j’apprends à faire confiance à quelqu’un qui n’est pas nécessairement mon amoureux.


Aujourd’hui, je suis bien seule avec moi-même. Je me nourris à travers mes passions d’écriture, de lecture de sujets de développement personnel. J’ai découvert Ho’oponopono, la loi de l’attraction et plusieurs belles choses qui me permettent d’apprécier ces moments avec mon petit moi. Honnêtement, en ce moment, je n’ai même pas envie que quelqu’un vienne me prendre ce temps à moi que mon âme attendait depuis si longtemps. Parce que j’ai aussi compris que personne ne m’aimera plus que je ne m’aime. Et pour une fois, je ne fais les choses que pour moi!


‘’Je n’ai pas besoin d’un homme pour m’aimer absolument, car maintenant j’y arrive moi-même.’’ Heidy



1,496 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout