Ma peur d'être seule


La fois où j’ai écrit plusieurs mots avec mon cœur, sans ma tête.


J’ai peur de ne pas avoir la force d'affronter ce qui m’arrive seule. Je suis accro à savoir que tu es là quelque part à penser à moi, c’est ma drogue. Cette frayeur qui me fait oublier qui je suis et ce que je veux en échange de la promesse que tu sois auprès de moi. Je n’en demande pas trop et même pas assez pour ce que je vaux. Juste que tu sois là pour combler cette place immensément vide à mes côtés. Je suis prête à tout accepter lorsque tu me regardes avec tes yeux bleus et vitreux, trop pour ce qu'on s'apprête à vivre, à se dire. À chacun notre mensonge. Mais tant pis on a tous les deux un besoin inassouvi.



Maintenant je pleure seule au fond de mon lit, pas pour la personne que tu étais car tu n’avais rien de l'homme que je recherchais, mais plutôt pour ce mirage et ce faux rêve que nous avons créés. Je viens de brutalement me réveiller, isolée sans toi, une seconde fois, je souhaite seulement me rendormir rapidement, déjà prête au prochain conte magnifique dans lequel un nouveau personnage jouera ton rôle. Un prochain créateur d'illusions.




Cette douleur d’abandon, cette crainte que jamais je ne trouverai le bon et pourtant la mauvaise personne est encore si facile à conquérir, il est déjà là avec son sourire qui me chavire tout autant que le tient. Il viendra le temps d’un moment panser les blessures que tu as créées. Je suis déjà prête à m'abandonner moi-même pour éviter qu’il ne me rejette encore.


PUBLICITÉ


Moi qui me pensais guérie je retourne toujours dans ce rêve magnifique qui est en fait un cauchemar. Quand se terminera cette invention où vivre sans toi n'est pas une option? Quand serais-je assez forte pour dire non à ce que je ne veux pas au fond de moi? Je souhaite y arriver pour moi et tous ceux que je vais mal aimer. Avoir ce pouvoir d’enfin cesser d'accepter l'inacceptable pour croire en cet amour fou qui n’existe pas. Car oui nous sommes fous! Fous de se perdre à trop aimer. Fous de croire que ce nouveau flirt plus nocif que le précédent nous apportera le bonheur et l’amour tant espérés. Sans savoir nous avons déjà détruit cet espoir, la nôtre et ceux qui ont croisé notre chemin, car au fond c’est du marchandage et du troc, on a troqué les humains pour de l’amour qui jamais n’est venu car eux aussi ils avaient trop mal…


Je dédie ce texte à tous ceux et celles qui, comme moi, y croient et espèrent à s’en bruler les ailes. Poursuivons de soigner nos blessures.


Avec tout mon amour,


Heidy


« Sois la raison pour laquelle quelqu’un pourrait encore croire en la beauté du monde ».

394 vues0 commentaire