J’ai tout ce qu’il faut pour être heureuse, mais…


Récemment j’ai lu une citation qui m’a apporté à réfléchir… « Une vie heureuse c’est juste plein de petits moments de bonheur. La plupart des gens ne se permettent pas de vivre ces petits moments de bonheur, car ils sont trop occupés à essayer de vivre une vie heureuse. » Je dois m’avouer aussi coupable de le faire.



Dans les faits j’ai tout ce qu’il faut, un travail bien rémunéré que j’aime, un blog qui fonctionne bien, une enfant merveilleuse, un amoureux aimant, des amies superbes, des membres de ma famille que j’aime, j’ai un toit sur la tête, même deux, je suis en santé, je fais les activités que j’aime, des projets, je ne me prive de rien, pourtant… Je n’arrive pas à profiter de ces moments de joie et de ces jolies choses. Pourquoi? Parce que je suis beaucoup trop occupée à penser à ce que je n’ai pas, les objectifs que je n’ai pas encore atteints, parfois irréalistes, l’idéal que je me suis fixé. Il n’en manque pas beaucoup en plus, mais je pense seulement à ce qu’il me manque plutôt que de profiter de ce que j’ai, pour une fois. Prendre conscience que la vie n’est pas uniquement de courir après ce que l’on n’a pas et même parfois à saboter ce qu’on a…


Tout ceci me fait penser à l’une de mes plus grandes réussites des dernières années : ma perte de poids. Environ 35 livres au total. Une réalisation que je n’avais jamais cru possible car pour moi perdre 5 livres états un travail acharné et je me décourageais. Mais je l’ai fait en me disant je suis belle et je m’en fous! J’ai lâcher prise sur mon alimentation et mon poids, je me suis mise à apprécier les autres parties de mon corps que j’aimais, ce fut une démarche et une prise de conscience incroyable. Je n’ai pas réussi en pesant ma salade ou en allant aux gym, j’ai travaillé surtout mon mental et le reste s’est fait seul. Étonnement j’ai réussi à perdre du poids en arrêtant d’essayer de perdre du poids. Et si la réponse serait la même pour tous les autres facteurs de nos vies, dans mon cas ma carrière et mon entreprise qui n’ont pas encore là où je le souhaite. Si je lâchais prise et que je traiterais mon mental avec amour plutôt que sur le manque à gagner, sur les objectifs immenses que je m’inflige et que j’arrêtais de m’autoflageller et de me sentir fainéante chaque fois qu’une journée je n’ai pas l’inspiration d’accomplir ce que je m’étais fixée? Et si je me concentrerais sur la belle journée qui se présente à moi, sur tout le bonheur qui s’offre à moi aujourd’hui? Et si cette façon de voir la vie, d’apprécier mon bonheur me permettrait de diminuer mon anxiété face à ma réussite, d’être plus sereine et zen, les réponses, l’inspiration, l’amour de moi-même me viendraient-elles plus facilement? Est-ce que se lâcher prise est juste de croire que le meilleur m’arrive pourrait servir à me mettre dans un meilleur état de succès, que de me dévaloriser parce que je ne réussis pas assez vite? Comme avec ma perte de poids que j’ai accomplie.




Et si tout ce qu’on espère un peu trop ardemment, un amoureux, une carrière, une maison, des enfants, être plus en santé devenaient d’une telle obsession qu’elle nous empêcherait d’avancer, d’apprécier tout le reste et nous ferait même faire des choix douteux simplement pour arriver à nos fins? Comme toutes les fois où nous nous sommes crus amoureux du premier venu, que nous avons abandonné notre régime drastique par découragement ou même fait un choix de carrière uniquement pour le salaire, etc. Le lâcher prise nous permettrait-il d’accueillir toutes ces belles choses le moment venu tout simplement?


J’aime bien aussi repenser à où j’étais il y a 2 ou 4 ans et apprécier le cheminement que j’ai effectué, ma santé, mon « mindset », ma peur d’être seule, diminuer mon anxiété, mes finances que j’ai améliorées pendant toutes ces années me prouve que je suis capable encore d’y parvenir mais qu’il faut me laisser du temps sans me culpabiliser. Certaines choses sont plus longues à obtenir mais ça ne veut pas dire qu’on doit baisser les bras et que nous n’y arriverons pas! Qu’en pensez-vous?


« Je choisi de faire ce qui me rend heureux dans la vie. »


65 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout