Lettre à l'homme qui m'aimera, d'une anxieuse


Non, tout n'est pas clair et défini dans ma tête. Ça roule vite là-dedans.

Ce qui fait de moi une personne intense et complexe malgré ma simplicité de vivre.


Parfois c'est oui, parfois c'est non, je ne suis jamais certaine. J'ai envie de faire le tour du monde mais en même temps, j'ai peur de tout ce qui est nouveau et inconnu. Comme toi, nouveau et inconnu.



Je me remets en question, je doute et je réfléchis trop mais sois sans crainte, je doute de moi, pas de toi.


Il se peut que si tu me réponds sèchement, je pense que tu ne m'aimes plus. Il se peut que je pense que tu n'as pas envie de me voir, juste parce que tu n’as pas encore répondu au message que je t'ai envoyé. Moi qui ai toujours peur d'avoir fait ou dit quelque chose de mal.


J'ai besoin d'être rassurée et réconfortée, car tout est souvent à remettre en question. Il faut que je sache que ce que l'on vit n'est pas qu'un feu de paille qui s'éteindra rapidement. Je sais ce n’est pas facile à gérer mais je gère.


J’accorde beaucoup d’importance à qui entre dans ma vie et qui y reste, et si tu y es, c’est tout à ton honneur.


Je veux m’assurer de toujours avoir le meilleur de nous, le meilleur pour nous. J’ai ce besoin continuel d’en faire beaucoup, et d’en espérer autant, juste parce que tu me plais, je veux que nous soyons parfaits.

Je sais aussi que lorsque cette tempête d'incertitude sera dépassée, tu auras le meilleur de moi, car aimer de façon démesurée fait aussi partie de mon intensité.


Si ça va trop vite, je vais être effrayée, et si ça va trop lentement, je vais avoir peur de ton désintérêt. Je sais ce n’est pas facile à doser, mais je gère.



Je ne te demande pas de tout comprendre, je ne comprends pas tout moi-même. Je te demande juste d'être patient, et d'avoir confiance en moi, parce que tout ça n'enlève rien à ce que je ressens pour toi.


Je veux avoir confiance en nous, m’abandonner intensément à l’image de la fille que je suis, au risque de me brûler les ailes, car je considère déjà que tu en vaux la peine.


J’essaie de contenir mes attentes envers toi, de dompter mes tourments, car cette angoisse, c’est mon affaire, et maintenant je la gère.


''Ces murs que l’on construit pour se protéger peuvent nous empêcher de souffrir, mais ils peuvent aussi nous empêcher d’aimer’'


Heidy



Posts récents

Voir tout